Cocooning Cocoon Zone
Low shipping cost everywhere in United States / Canada  
The Cocooning Online Store Finder  
Shopping Cart
Make your cocoon complete with products designed for safety, comfort and leisure

 

Home and Garden Directory

Add your URL

 

Secure Online Purchasing

Visa MasterCard
American Express Discover

Sitemap


 
Home and Garden Directory

Choisir un agent immobilier fiable

Quelques trucs infaillibles pour séparer le bon grain de l'ivraie lorsqu'il s'agit de choisir un courtier immobilier parmi les dizaines frappant à votre porte :

Agent immobilier possédant un permis d'exercice valide - Fiches de 200 courtiers immobiliers présentant leur cv, numéros de membre à l'OAICQ, états des cottisation à jour, autorisations d'assurances-professionnelles valides et preuve d'affiliation autorisée à des bannières telles que Remax DuProprio Sutton Royal Lepage et Century21. Navigation simplifiée ville par ville pour repérer et vérifier les données relatives à chaque agent en exercice, les propriétés à vendre qui lui sont confiées et son nombre de transactions conclues durant les 5 dernières années. Tous les membres affichées possèdent au minimum 10 années d'expérience à plein temps.

Erreur #1 : Établir le prix de vente au pif en moins de 15 minutes. Avant de se prononcer, un agent immobilier d'expérience vous demandera au moins 24 heures pour pouvoir effectuer ses recherches et comparaisons, analyser le rapport d'inspection en bâtiment, contacter votre municipalité pour authentifier les chiffres d'évaluation foncière, de la taxation municipale / taxes d'eau / taxes scolaires. S'il ne le fait pas, sachez que la science infuse n'existe pas dans ce domaine et qu'une mauvaise estimation dès le départ conduira à une vente à rabais ou encore à afficher un prix à ce point au-dessus du marché que vous raterez toutes vos visites libres, gaspillant des mois d'attente inutile et dérangeant les occupants de votre résidence.

Évaluation prix de vente de la maison

Erreur #2 : Inviter plusieurs agents immobiliers et arrêter votre choix sur celui qui recommande le prix le plus élevé. Évidemment, il est séduisant d'opter pour celui qui, motivé, confiant et convaincant, prétend pouvoir soutirer 25.000$ de plus que le prix que les précédents vous ont recommandé. Or, il s'agit généralement d'un vieux truc qui permet à l'agent de vous faire signer le contrat, attendre quelques mois, puis vous convaincre que le marché a baissé depuis lors et qu'il vous maintenant afficher un prix de vente plus raisonnable. Durant ce délais, il lèvera à peine le petit doigt, vous laissant simplement mariner dans vos inquiétudes.

Erreur #3 : Ne pas recourir à un service de home staging. Elle est bien terminée l'époque où les acheteurs débarquaient à l'improviste pour visiter des maisons à vendre et devaient enjamber les jouets d'enfants et circuler en serpentant entre des meubles éparpillés et dépareillés. Si les magasins à rayon dépensent des dizaines voire centaines de milliers de dollars par année pour relooker et rendre les étalages attrayants, l'apparence est toute aussi importante lorsqu'il s'agit de vendre une maison, un loft ou un condo. Contrairement à une certaine croyance populaire, le home stager ne va pas forcément vous recommander d'entreprendre des travaux de rénovation dispendieux. Il agira plutôt sur le rangement, la décoration et l'habillage des lieux. Pour un investissement variant entre 2000$ et 5000$, vous devriez pouvoir repeindre certaines pièces et louer des meubles et des éléments décoratifs, y compris des plantes et des luminaires pour une période atteignant 3 ou 4 mois.

Home staging location de meubles

Erreur #4 : Ne pas poser de question. Lors de la première rencontre, le propriétaire devrait être celui qui parle 80% du temps, répondant aux nombreuses questions de l'agent immobilier. Celui-ci est aussi sensé prendre des dizaines de notes tout en vous questionnant sur l'âge du chauffe-eau, repérant lui-même ces petits défauts que vous tentez de dissimuler (ex: des champignons au sous-sol derrière un divan) ou encore prenant lui-même des mesures des pièces à genou. Si votre terrain est clôturé, il devrait vous demander à qui appartient la clôture. Ou encore vous suggérer de rassembler toutes vos factures de rénovations depuis 3 à 5 ans ainsi que les actes posés par des plombiers ou électriciens. Il vaut mieux fuir comme la peste les courtiers qui n'agissent pas ainsi lors du premier contact car il s'agit sans aucun doute de paresseux ou d'incompétents.

Agent immobilier mesurant une pièce

Erreur #5 : Arriver en retard et se vanter d'être déjà très occupé par des centaines d'autres mandats. Un agent devrait pouvoir connaître la limite de ses capacités et n'accepter que les contrats qu'il croit pouvoir exécuter positivement plutôt que d'accepter 300 à 500 propriétés au volume, se croisant les doigts ensuite pour que plusieurs d'entre-elles se vende facilement. De plus, si vous ne parvenez pas à le rejoindre durant l'avant-midi, cela signifie sans doute qu'il a tendance à faire la grasse matinée. .

Erreur #6 : Signer le contrat dans la première heure en obtenant pour toutes vos questions la réponse suivante : ne vous inquiétez pas, nous verrons cela tout à l'heure.

Erreur #7 : Obtenir une estimation quant au délais de vente. Aucun agent immobilier ne possède de boule de cristal et si l'un d'eux affirme pouvoir liquider votre logis en moins de 3 mois, ce n'est que du vent. Méfiez-vous d'un cran supplémentaire s'il vous fait une telle déclaration en plein mois d'octobre car historiquement et selon les statistiques, 80% des transactions immobilières surviennent au Québec alors qu'il n'y a pas de neige.

Erreur #8 : Ne pas avoir une pancarte à vendre dans le coffre arrière de la voiture prête à être installée immédiatement. De 10% à 15% des ventes surviennent après qu'une maison a été découverte par hasard par des gens à la recherche d'une propriété dans un secteur précis. Il est faut de croire que les bottins immobiliers sur internet et les publicités affichées dans les journaux et babillards dans les magasins font désormais flèche de tout bois. Vous vous attendez aussi à une pancarte de qualité supérieure affichant clairement le nom de la bannière et dont le matériau est flambant neuf. Une telle affiche se détaille environ 100$ mais plusieurs intermédiaires souhaitent épargner sur leurs coûts d'opération et opteront pour un pancarte bas de gamme sur une mince tige de fer achetée à la quincaillerie.

Erreur #9 : Prendre les photos soi-même avec un téléphone cellulaire. Vous n'êtes pas en train de vendre une tondeuse ou un vélo mais bien un bâtiment de 300, 400, 500, 600 000 dollars ou davantage, ainsi qu'une vie pour les prochains occupants. Faites mettre au contrat que les photos seront prises par un photographe professionnel spécialisé en immobilier et qui prendra ses clichés avec support d'éclairage et retouches Photoshop. Avant la première rencontre, rendez-vous sur le net et tappez le nom de l'agent immobilier pour consulter ses annonces. Vous constaterez par vous-même quelles sont les photos qu'il utilise et si celles-ci sont de calibre professionnel.

Erreur #10 : Éteindre son téléphone cellulaire durant votre première rencontre. Cela peut paraître paradoxal mais déconnecter de ses autres obligations pour vous parler face à face vient de supprimer l'unique point de contact existant entre ses dizaines d'autres clients et leurs acheteurs. Un fort pourcentage de gens intéressés ont horreur de parler à un répondeur et d'y déposer un message. Être en mode vente 24 sur 24 et 7 jours sur 7 est le moins que l'on puisse espérer, surtout lorsqu'on remet entièrement sa transaction entre les mains d'un intérmédiaire pour se retrouver chez soi dans l'attente ensuite.

Erreur #11 : S'engager avec un indépendant qui n'appartient à aucune équipe et qui ne dispose pas au minimum d'une réceptionniste à temps partagé. Il faut y penser 2 fois avant de confier ses affaires à un individu qui s'occupe de tout lui-même (visites, paperasse, comptabilité et facturation, contacts clients, etc). D'autres n'auront carrément pas de bureau ni place d'affaires.

Erreur #12 : Couvrir un territoire de plusieurs centaines de kilomètres carrés. La rapidité des déplacements est la clef du métier d'agent immobilier et avoir les yeux plus grands que la panse occasionnera des retards, de la fatigue reliée à la conduite automobile et une perte d'efficacité pour les tâches plus cléricales telles l'affichage de votre annonce dans le maximum de lieu possible.

Agent immobilier maison vide à Westmount

Bulletin infos agent immobilier

Lachine et Lasalle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cocooning Online Store Gifts under 50$ News Join our Newsletter FAQ About us Contact us Help Cocoon Zone Terms and Conditions About Cocoon Zone Contact Us Help Recommended Links